#BreakingNews, Story of my life

Blabla sur les 2 ans du blog: Naissance, échappatoire, aveu, thérapie…

Hello mes lovely vous! 2 ans ça mérite bien un article un peu blabla n’est-ce pas?! 

Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux l’on certainement vu, cette semaine le blog a fêté ses 2 ans. Enfin »fêté » est un grand mot, disons que je me suis octroyé un énième café crème chantilly.

Vous l’aurez compris, today je vais vous parler de ma passion « blogging », vous expliquer comment tout a commencé et pourquoi ce blog a été une réelle thérapie pour moi etc, etc.

Alors si ça vous intéresse, préparez-vous un petit thé/café car ça risque d’être un peu long 😉

2 ans du blog stylish atelier

Naissance du blog

Eh oui deux ans que Stylish Atelier existe! Et ce qui est ultra cool c’est que je n’ai plus aucune gène à en parler et à me présenter sans prétention aucune.

Pour celles qui ne me connaissent pas, Je blog depuis 2013 sur « www.wordpress.com ».

J’ avais donné pour nom à mon premier blog quelque chose dans le style « design by san », s’en est suivit, « atelier s » ou encore « atelier san », …

Tout a commencé un soir d’hiver en pleine quête de ma propre personne.

Ça faisait un petit moment que j’y pensais et que je voulais partager ma passion et mon univers de  « wedding addict ». L’envie d’un nouveau départ s’est concrétisée avec ma formation en WP du coup en parallèle j’ai transformé mon blog de l’époque en un réel portfolio en ligne regroupant toutes mes inspirations mode et et surtout mariage.

Et c’est comme ça que petit à petit, j’ai commencé à blogger. Ce qui était marrant c’est que je voulais simplement écrire et partager sans connaitre les rouages de la blogosphère.

On peut dire que j’ai appris sur le tas, tous les jours un peu plus et entre nous je m’en foutais complètement de « bien faire ».

Mes articles ont commencé à plaire et de véritables amitiés bloguesques se sont nouées toujours via wordpress.com

C’était juste merveilleux parce que je découvrais d’un coup des centaines de Blogs alors que pour moi le seul que je connaissais à l’époque c’était le blog de Samar Youssef alias Ulap du blog « Une libanaise à Paris ».

2 ans du blog stylish atelier

J’écrivais quand ça me chantait, quand j’étais inspirée ou que j’étais trop « mal » histoire de penser à autre chose et tout se passait via mon Ipad mini. C’est vous dire l’organisation…

Venant d’un tout autre univers axé sur l’administratif de par mes études, j’ai vraiment appris sur le tas.

J’ai découvert que les blogs avaient des thèmes différents, des propositions de partenariats, des collaborations à gérer ainsi que des encarts à louer aux marques et qu’il y avait bien souvent tout un business derrière…

Pour moi c’était clair c’était juste pour partager ma passion pour la mode et la décoration. Une sorte de défoulement…

Je ne voulais pas percer la-dedans, c’était clair, net et précis! D’autant plus qu’à cette époque rien d’extraordinaire ne pouvait m’arriver me disait ma petite tête… D’où le fait que pendant deux ans je ne me suis pas du tout investie pour ce blog… en même temps je ne pouvais pas faire autrement…

Mon blog, cet échappatoire

Oui, un échappatoire!

Après l’écroulement de ce que je pensais être mon plus grand projet de vie… j’ai essayé de remonter tant bien que mal la pente et le fait de blogger m’y a beaucoup aidé.

Car à cette période de ma vie rien n’allait… J’étais en pleine rupture… Le genre de rupture qui vous met au plus mal et qui vous fait prendre conscience de tout plein de choses.

Je ne voulais rien savoir du monde qui m’entourait… La seule chose que j’étais encore capable de faire et à laquelle je pouvais éprouver encore un peu de plaisir c’était le fait d’écrire des petits articles de temps à autre sur mon blog jusqu’au petit matin car j’étais devenue complètement insomniaque… et un peu plus tard voyager.

Je sais je ne me suis jamais confiée par rapport à ce que je traversais et pourtant au départ je voulais tout retranscrire sur le blog.  car tout le blabla et les émotions que j’écrivais sur papier finissait en mille morceaux dans la demi-heure…

Mais je n’ai jamais osé vous montrer ma faiblesse car le blog était mon seul échappatoire. Le seul truc de positif que j’entretenais à cette époque. L’ultime espace qui me permettait de tout oublier le temps de quelques lignes et quelques échanges avec d’autres blogueuses…

J’y ai cependant partagé quelques citations qui reflétaient ma vie et mes pensées ainsi que quelques billets « humeur » sans trop rentrer dans les détails.

Une petite flemme brûlait en moi et me demandait de renaître de mes cendres tel un phœnix sans plus attendre…

Petit à petit j’ai décidé de refaire confiance à la vie et en 2015 il était devenu évident pour moi de me reconvertir par rapport à ma vie « pro » et du coup me relancer dans mon aventure blogging avec de nouveaux petits projets photo, création de contenu et déco en parallèle.

Je suis une touche à tout, j’ai la bougeotte et l’envie d’en apprendre toujours plus et c’est comme ça que j’ai envie de vivre ma vie, loin du train train monotone dans lequel s’enferment certains.

Je savais donc exactement ce que je ne voulais plus faire et l’idée de me lancer à mon propre compte a longtemps germé dans un coin de ma tête mais après un réel brainstorming, j’ai décidé de ne pas brûler les étapes et de ne me lancer qu’en activité accessoire dans le blogging & la décoration événementielle après avoir toute fois trouvé un sympathique petit job à coté. Et puis avec les années si ça marche tellement que ça en rempli mes journées m’y consacrer entièrement 😉

L’aveu: Oui, j’ai un blog!

Oui j’ai un blog! Ouf, ça y est, c’est enfin sorti!!! I have a blog, j’ai un blog, tengo un blog, …

Ce que vous devez savoir et que vous avez surement vécu en tant que blogueuse c’est qu’avouer qu’on détient un blog, c’est pire qu’avouer qu’on est en couple,… Seule les blogueuses comprendront 😉

Il y a une émotion à gérer et une énorme appréhension derrière quant au fait de passer aux aveux car les gens ne comprennent pas vraiment ce que vous faites et vous prennent soit pour une geek, soit pour une meuf super renfermée ou bisounours soit pour quelqu’un qui veut se donner une image…

Fort heureusement la situation a beaucoup évolué depuis, avec l’arrivée des influenceurs et de toute cette vague de personnes qui se lancent sur les réseaux sociaux…

Bon pour ma part, j’ai mis mon entourage au courant petit à petit même si au début ce n’était rien de sérieux…

J’ai aussi fait l’erreur d’en parler à certaines personnes moins proches mais aujourd’hui ça m’est bien égale!

Ceci dit, je vous mentirai si je vous disais que je ne ressens plus aucune gêne lorsqu’on me fait part que l’on a lu mon dernier article!

Parfois je ne me fais absolument pas à l’idée que tout le monde puisse accéder à mon contenu mais ça ne me dérange pas plus que ça bien au contraire j’espère pouvoir être utile d’une certaine manière ou d’une autre à mes lectrices.

En fait, j’ai longtemps eu peur de ce que les gens pouvaient en penser mais ça c’était avant!

C’est quelque chose que j’aime faire, écrire, photographier, partager et surtout apprendre et faire de jolies découvertes.

Du coup, la peur est partie mais la gêne se manifeste parfois.

Une sorte de thérapie

Depuis 2015 je me suis beaucoup investie pour ce blog. J’ai mon propre nom de domaine, je paie mon loyer virtuel hihi  mais ne me met aucune pression quant au fait de décrocher tel ou tel partenariat, faire partie des blogueuses chouchoutées par telle ou telle agence de com’… Je me dis que « petit à petit l’oiseau fait son nid »!

Pourquoi est-ce que ça a été une sorte de thérapie?

Avec le recul je me rends compte que le fait de blogger a été une véritable thérapie pour moi, ça m’a aidé à me retrouver, à découvrir un petit peu tard qui j’étais vraiment et ce que je voulais vraiment faire de ma vie.

J’ai appris et changé beaucoup de choses en moi et dans mon quotidien. Bref un réel cheminement vers une meilleure version de moi-même s’est fait ces dernières années.

Tout le coté technique du blog m’a été également bénéfique, ça m’a beaucoup aidé à apprendre à ne rien lâcher et à compter sur moi-même. Comme le fait de découvrir les joies du CSS et de d’apprécier quand une manip’ fonctionne tout en détestant ça quand ça ne marche pas.

M’arracher les cheveux pendant 10 heures d’affilé pour que mon thème ressemble à quelque chose.

Apprendre et mettre en pratique quelques règles essentielles pour le bon référencement de mes articles,…

Ça paraît anodin comme ça mais je pense que ça m’a fait grandir, ça m’a prouvé que je pouvais enfin réussir quelque chose que j’avais moi-même choisi de faire et ça, ça n’a pas de prix!

Pour conclure cet article « blabla », j’aimerai vous donner 5 mini conseils que j’ai moi même appliqué ces deux dernières années.

Alors si vous débutez dans le blogging voici 5 choses dont vous ne devez pas dépendre:

  1. Ne vous attendez pas à être lu dès les premiers jours par je ne sais combien de personnes
  2. Ne vous attendez pas à être super encouragée même par votre entourage proche
  3. Ne vous attendez pas à ce que les autres veulent bien s’investir pour vous, sachez compter un minimum sur vous-même
  4. Ne croyez pas que les demandes de partenariats/collaborations vous pleuvront dessus dès les premiers mois!
  5. Et surtout n’en soyez pas découragé, on commence tous quelque part et tout vient à point à qui attendre!

Voili, voilou mes lovely vous! 

J’espère ne pas vous avoir pompé avec mon blabla…

Si vous vous êtes aussi accroché à une passion pour vous en sortir ou changer de vie et que vous voulez partager votre expérience avec moi,  n’hésitez pas! Je serai ultra contente de vous lire!

Ah oui et si ce genre de post un peu perso et très « real life » vous plait n’hésitez pas à me le faire savoir également… Peut-être que j’y consacrerais d’avantage d’articles sur le blog, qui sait?

Quant à toi mon petit blog chéri sans trop de blabla, sache que je t’aime, I love you!

love blog blabla

à bientôt!

Sana, 

xx

 

 

 

 

3 thoughts on “Blabla sur les 2 ans du blog: Naissance, échappatoire, aveu, thérapie…

  1. Bravo pour ton blog et surtout bonne continuation pour la suite. On connait tous des périodes plus ou moins difficiles le tout est de savoir se relever comme tu l’as si bien fait, peu importe le temps que ca nous prends!
    Bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *